Le parc de l’Avelin

Parc de 9 hectares créé en 1997.

8 entreprises occupent le parc de l’Avelin (où se trouve également l'un des deux crématoriums communautaires de la MEL, avec celui d'Herlies) : 

  • Koloris (traitement et revêtement des métaux)
  • Les salons des Orchidées (salles de réception)
  • Print SA (imprimerie)
  • Procaz - H.D.C. (spécialiste du matériel de cuisine professionnel)
  • Ricci Automobiles (garage et concession Peugeot)
  • Senelar (négoce de bois)
  • Spuntini France (grossiste de produits pour friterie)
  • Transports Lampe (transport routier national et international)

Le parc du Beck

Parc de 32 hectares créé en 2005.

On y trouve 25 entreprises : 

  • A la ferme city break & spa (city break et spa)
  • Au coeur des bébés (micro crèche)
  • Avez Emballages (emballage industriel en fer blanc)
  • C.T.L. (chaudronnerie)
  • Cheval & Co (théâtre équestre)
  • DTRM (travaux de terrassement)
  • Elit'Ambulances (ambulances)
  • Essensole (Décathlon - conception de semelles de sports)
  • Everest Event (location et vente de matériel technique : son, lumière, vidéo, mobilier...)
  • Four Seasons (négoce de cadeaux d'entreprises)
  • G et C Clinibed SA (fabricant de protection de literie)
  • Id'Elec (installation électrique industrielle)
  • Metal Passion (construction et pose d'ouvrages métalliques)
  • Métro cash and carry (libre-service de gros réservé aux restaurants et revendeurs)
  • Oh Nature (la savonnerie de Romu : fabrication artisanale de cosmétiques naturels)
  • Pôle Emploi (emploi et insertion)
  • Promod (plateforme logistique)
  • Ratdar (dératisation, désinfection et désinctisation)
  • RVF (visserie)
  • Ryo Catteau - société nouvelle (construction de machines spéciales)
  • Sega Macuk (ingénierie et études techniques)
  • SMCA (carrosserie automobile)
  • Somatec-Nord (traitement de surfaces, ventilation, aspiration industrielle)
  • Tecfi (électricité industrielle)
  • V2D Lingerie (lingerie) 

L’agence Wattrelos-Leers de Pôle Emploi est implantée dans ce parc du Beck, à l’angle de la rue de Leers et des Filateurs : le bâtiment comprend 2 étages et 38 places de parking.

Le site Transpole n'est pas implanté dans le parc du Beck à proprement parler mais au lieu-dit la Carluyère (juste en face).

Le village d’entreprises du Beck

Wattrelos accueille aussi dans ce parc du Beck un village d'entreprises (5 entreprises), propriété de la SEM Ville Renouvelée (déjà aménageur du parc), composé de quatre bâtiments de 1 200 à 1 500 m² divisibles à partir de 460 m² à haute qualité environnementale. Le point commun entre les quatre bâtiments est l'intégration d'un volet développement durable, puisqu'ils sont classés en haute qualité environnementale à visée progressive. Ils accueillent des PME à la recherche de locaux (location ou achat).

L’ambition de la Municipalité, en matière économique, est de constituer un tissu de PME de secteurs d'activités différents afin de pouvoir amortir les fluctuations de la conjoncture. Le contexte de crise économique, financière et sociale actuelle prouve que cette souplesse recherchée est sans doute fort opportune.

L’idée de ce village d’entreprises est née de ce constat : dans notre agglomération existent des ruches dans lesquelles naissent et grandissent les entreprises. Mais au sortir de la ruche, il faut trouver un local, ce qui n’est pas toujours facile. Un village d’entreprises répond à cette problématique en offrant une localisation et bien sûr la possibilité de développer l’activité.

La réalisation de ce projet est le fruit d'un partenariat entre Batixia, l'Ademe, les conseils régional et général (investissement total de 6,3 millions d'euros).

Le parc du Winhoute

Parc de 26 hectares, propriété de la Chambre de commerce et d'industrie, il accueille actuellement trois entreprises :

  • Happy chic logistique (entrepôts logistiques)
  • MBC-Le Cepheus (construction de logements et d'équipements, réhabilitation)
  • Papier (matériaux pour piscine)

Le parc de la Martinoire

Ce parc d’activités de 64 ha est le plus ancien de Wattrelos : la Martinoire fut la première zone industrielle du département du Nord (la décision de sa création remonte à 1959).

22 entreprises y sont présentes : 

  • ACSA - O'Jump (fabrication de matelas de sport)
  • Alunox (fabricant de cuisines professionnelles)
  • Asturienne (négoce de produits de toiture)
  • Batima (entreprise de bâtiment)
  • Brenntag Nord (commerce de gros de produits chimiques)
  • Dassonville SARL (mécanique générale)
  • DTLM (vente sur internet)
  • Dubocage (négoce de produits sidérurgiques) 
  • Flandres Désamiantage (désamiantage, dépollution, gestion des déchets)
  • Gallo France Wattrelos (recyclage de métaux ferreux et non ferreux)
  • Garage de la Martinoire (réparation et vente de véhicules)
  • Imprimerie européenne de repiquage (imprimerie et repiquage)
  • La Redoute (vente par correspondance)
  • Laubat Couverture (couverture, zinguerie, étanchéité, bardage, Vélux...)
  • Les bébés du net (vente par internet)
  • Nord Dallages (revêtements des sols et murs)
  • Nord Toitures (entreprise de couverture)
  • Recyclage Moderne (collecte et revente de métaux ferreux)
  • Sin Rejac (impression de rubans)
  • Stad-Revel (chromate dur)
  • T.S. Location (location de bennes, déchetterie)
  • Technicoupe Plus (sciage et parachèvement de métaux)
  • Thiriez Literie (fabrication de matelas et sommiers)

Un grand projet d'aménagement sur le site des anciens bâtiments logistiques de La Redoute est en cours : c'est le projet Nord Europe Wattrelos (NEW)

Le projet d'aménagement concerne la création d'un parc d'activités sur le site historique de la Martinoire sur un foncier de 255 380 m2, avec réalisation d'un entrepôt de 6 cellules sur un foncier de 90 484 m2.

Le centre d'activités Mendès-France

Dans une partie des locaux de l'ancienne usine Leclercq-Dupire, le centre d'activités Mendès-France (situé sur le boulevard éponyme) accueille des petites et moyennes entreprises sur une surface globale de 6 500 m²

5 entreprises sont installées dans ce centre d'activités.

L'éco-parc du Sartel

La société Kalix a conçu, juste avant le grand pont bleu Albert 1er du Sartel, un éco-parc, c'est-à-dire un village d’entreprises moderne, aéré, verdoyant, dans des bâtiments de nouvelle génération, homogènes, économes en énergie et dont les hauteurs sont contrôlées. Il abrite, dans des locaux aux dimensions variables (de 100 à 1 000 m2), 7 entreprises.

L'acquisition, la reconstitution et la remise à zéro du foncier des sites ont été effectuées dans le cadre d'une intervention Métropole européenne de Lille / Etablissement public foncier basée sur la confirmation de la qualification de chaque zone dans une vocation économique ; l'intégration de leur requalification dans une démarche de revitalisation de cœur de quartier ou de zone économique de qualité ; la valorisation des espaces publics attenants ; l'émergence de nouveaux produits fonciers économiques ; l'amélioration du fonctionnement urbain et résidentiel des quartiers concernés les accueillant.

X entreprises sont implantées dans cet éco-parc

  • McDonald's (restauration rapide)
  • Marie Blachère (boulangerie et tarterie)
  • Henri Boucher (boucherie)
  • Comptoir Seigneurie-Gauthier (peinture)
  • Sanelec (matériel électrique)
  • Carter Cash (produits automobiles et entretien)
  • Solution pare-brise (réparation de pare-brises et toits ouvrants)

La Lainière / Le peignage Amédée-Prouvost

Retenues dans le programme communautaire des 1 000 ha, les friches industrielles de Wattrelos, futurs parcs d'entreprises, connaissent depuis 2009 un engagement fort de requalification par les collectivités publiques.

Sites intercommunaux de plus de 25 hectares, partagés avec Roubaix mais dont la majorité de la superficie est en territoire wattrelosien, Lainière et Peignage sont entièrement maîtrisés par l’Etablissement public foncier pour le compte de la MEL : le secteur est inscrit en site pilote dans le projet de parcs d’activités du XXIe siècle que porte, avec l’Europe, la MEL.

L'objectif général est de constituer un quartier d'activités du XXIe siècle dense, mixte (115 000 m2 de SHON, dont 70 % à vocation économique et 30 % à vocation d'habitat) qui à la fois étoffera l'offre foncière économique du territoire roubaisien, constituera une offre foncière urbaine complémentaire à celle de l'Union, et donnera au secteur une nouvelle qualité urbaine et environnementale.

Le schéma directeur est fixé : trois premières entreprises vont s'implanter en 2020 sur le site de la Lainière.

Quant au site du Peignage, un programme de construction de 20 logements (le clos Twenty) a démarré à l'été 2019.

Les anciennes filatures du Sartel

L’étude d’aménagement du site par l’Institut régional de développement (IRD), propriétaire des terrains, est en cours.

Les anciennes filatures du Saint-Liévin

Le site de cette ex-filature, fermée en 2004, est à présent dégagé pour accueillir des logements, ainsi que des petites et moyennes entreprises. Le projet Saint-Liévin est une composante du projet d’aménagement du centre-ville : il s’étend sur environ 22 ha et se développera progressivement durant dix ans environ (2016-2026) pour donner naissance à un nouveau quartier : l'Hippodrome.