Dans le contexte sanitaire actuel, se rendre en Belgique nécessite de connaître les règles en vigueur :

  • ne sont autorisés, par les autorités belges, que les déplacements transfrontaliers pour motifs essentiels : raisons professionnelles, raisons familiales impérieuses (gardes d’enfants, enterrements, mariages, visites au conjoint dans le cadre de relations stables, etc.), motifs humanitaires (raisons médicales, soins aux personnes vulnérables, etc.), études/scolarité, soins aux animaux.
  • les déplacements transfrontaliers sont autorisés dans le cadre de la vie quotidienne uniquement pour des activités qui sont également autorisées dans le pays de résidence principale.
  • il est obligatoire d’être muni d'une déclaration sur l’honneur dûment remplie : (https://d34j62pglfm3rr.cloudfront.net/downloads/20210126_BU_Declaration_sur_honneur_Finale_FR_Approuv%C3%A9_Blanco_a_remplir.pdf). Quels que soient le motif et la durée du séjour ou du passage sur le territoire belge, les Français doivent obligatoirement posséder cette attestation. Pour les courses ou le plein d’essence par exemple, ils cochent la case « voyage d’un frontalier comme élément de la vie quotidienne ». Les activités de loisirs ne sont pas autorisées, ni les déplacements dans les musées ou à la piscine car ceux-ci sont fermés en France.

Pour rappel, en France :

  • les déplacements sur l’ensemble du territoire français sont autorisés uniquement en dehors des heures de couvre-feu (entre 6 h et 18 h) sauf si une attestation dérogatoire peut être produite.

L'attestation dérogatoire peut être téléchargée ici : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager)

Il est nécessaire de posséder un document justificatif en cas de déplacement obligatoire : convocation pour rendez-vous administratif, attestation de l’employeur, preuve de rendez-vous professionnel, etc.

  • les déplacements transfrontaliers sont interdits, sauf les déplacements des résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile et pour une durée inférieure à 24 h, les déplacements professionnels dont l’urgence ou la fréquence est incompatible avec la réalisation d’un test PCR négatif de moins de 72 h, les déplacements des professionnels du transport routier dans l’exercice de leur activité. Les personnes souhaitant bénéficier de l’une de ces exceptions doivent être en mesure de présenter tout document pouvant le justifier.

Sauf pour dérogations précitées, l’entrée sur le territoire français ou la sortie du territoire français est conditionnée à la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 h auquel il faut ajouter une attestation de déplacement et de voyage déclarant ne pas présenter de symptômes au cours des dernières 48 h : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage