Cadre de vie

Vous êtes ici : Accueil / Cadre de vie / Travaux et projets de quartiers / La rénovation des Villas

La rénovation des Villas

Le quartier des Villas, à la croisée du quartier wattrelosien du Sapin Vert et des villes de Roubaix et Tourcoing, est situé aux portes de l'Union, écoquartier en passe de devenir pôle d'excellence (en prévision : 800 logements, 3 000 à 5 000 emplois localisés, un parc urbain, une école et un collège à Tourcoing). Au bâti vieillissant, et avec des espaces publics dégradés, ce quartier des Villas ne peut donc pas rester en l'état. Mais son avenir est lui-même lié aux secteurs wattrelosiens environnants avec lesquels il est connecté : les Couteaux et le Tilleul.

Les Villas, tout d’abord.

Ce quartier est constitué d'un tissu urbain particulier, composite, mêlant maisons mitoyennes traditionnelles, maisons groupées, et petites et grandes barres d'appartements (dont le bailleur unique est Vilogia). Les espaces publics sont tout aussi divers : différentes typologies de voiries, espaces extérieurs divers (ceux des appartements, le parc urbain, les jardins familiaux...). Bref, un patchwork qui manque assurément de cohérence.

Mais quand on parle des Villas, de quoi parle-t-on précisément ?

- d'un quartier formé par les rues des Villas, Delacroix et le square Dufy ;

- de 187 logements, dont :

  • 3 immeubles collectifs (120 logements) situés rue des Villas et square Dufy
  • 3 immeubles semi-collectifs de 8 logements (= 24 logements appelés Les jardins de l'Espierre) situés rue Delacroix
  • 43 logements individuels dont 34 en location situés rues Delacroix et des Villas

Ce secteur nécessite un gros travail de réhabilitation, notamment les grands collectifs construits dans les années 50 et 60 dont les logements marquent le poids des ans et sont souvent de dimensions trop réduites pour les besoins des habitants.

Pour autant, les Villas ne peuvent être dissociés du secteur dans lequel le quartier s’inscrit et qui comprend également le boulevard des Couteaux et le Tilleul.

Le secteur Villas / Couteaux / Tilleul, donc.

Sa population y est jeune (36 % a moins de 25 ans), et près de 40 % des habitants vivent seuls.

Les deux polarités commerciales (centres des Couteaux et du Tilleul) étaient bien faibles pour les besoins d’un si grand nombre d’habitants. Ce n'est plus le cas aux Couteaux où l'ouverture d'un des plus grands LIDL de la région, à l'été 2016, a permis de relancer le dynamisme du centre commercial. En 2017, cet effort se prolongera par l'ouverture des nouvelles enseignes dans l'ancien grand bâtiment Atlas complètement réhabilité, un projet porté par Fonciariane : salle de fitness Basic Fit, discount de produits de beauté, deux restaurants et salles de séminaires, et un centre de contrôle technique (pour l'instant).

La proximité du quartier du Sapin Vert, avec sa propre offre commerciale, est complémentaire.

Concrètement, il s’agit de répondre à ces objectifs :

- favoriser la mobilité (connecter le secteur à ses espaces environnants et en son sein) ;

- organiser le développement commercial (répondre aux attentes des habitants, améliorer l’architecture des commerces, animer le quartier…) ;

- redonner une qualité urbaine et paysagère (valoriser le cadre de vie et créer des lieux de rencontre, créer un véritable parc…) ;

- rendre le secteur attractif (agir sur le patrimoine bâti, retrouver un peuplement équilibré, développer une offre nouvelle d’habitat).

La Ville travaille avec l’ensemble des partenaires associés (Région, Département, MEL, GIP) sur ce site intégré dans la nouvelle géographie prioritaire et élu d'intérêt régional par l'agence nationale pour le renouvellement urbain (ANRU 2).

Un premier pas a été réalisé à l'été 2016, avec la démolition des Jardins de l'Espierre, un ensemble de trois blocs de logements murés depuis de nombreuses années qui défiguraient l'entrée du quartier.

En janvier 2017, un conseil citoyen a été mis en place, regroupant des habitants du quartier mais aussi des habitants de Beaulieu afin qu'ils puissent apporter leur expertise puisque leur quartier a été profondément remanié : ils ont la charge d'accompagner le projet et de faire l'interface entre la population et les pouvoirs publics.