Cadre de vie

Vous êtes ici : Accueil / Cadre de vie / Environnement et propreté

Environnement et propreté

Wattrelos, ville fleurie

Wattrelos compte deux fleurs sur ses panneaux d'entrées de ville.

Ainsi :

  • 28 squares sont fleuris
  • 6 places sont fortement végétalisées
  • Wattrelos compte 3 parcs : le parc du Lion, véritable poumon vert de Wattrelos ; le parc des Villas ; le parc de Beaulieu
  • l'esplanade du quartier de Beaulieu rénové comprend 460 arbres, 12 600 arbustes et 5 600 m² de gazon
  • l'ancienne friche Kuhlmann, à force de travail de dépollution et de confinement, est devenue un espace naturel
  • les serres municipales, avec leurs 1 500 m² de serres-tunnel, affichent une production annuelle de 5 000 m² de pépinière arbustive, 50 000 plantes annuelles de semis, 15 000 plantes annuelles de bouture, 1 200 plantes molles de bouture, 3 000 plantes pour la mosaïculture
  • les fleurs : 4 500 m² de massifs, 150 jardinières en bois, 550 suspensions diverses.

Dans la dynamique du développement durable, la ville de Wattrelos utilise :

  • des réserves d'eau de pluie
  • des panneaux chromo-attractifs (pour attirer et fixer les insectes)
  • des techniques de paillage
  • des produits hydrorétenteurs (qui retiennent jusqu'à 40 fois le volume d'eau).

Le résultat de ces deux fleurs apporte animation et valorisation touristique.

Animation et valorisation touristique

Promotion du label : la ville de Wattrelos est titulaire du label Villes et Villages Fleuris.

Jardins familiaux : une dizaine de terrains accueillent des jardins familiaux qui sont tous en gestion associative. La Ville n’intervient que de façon ponctuelle.

Des actions d'insertion sociale (emplois aidés et TIG) sont pratiquées tout au long de l’année au sein des équipes du service espaces verts.

Animations scolaires, participation des habitants

Concours municipal des jardins et balcons fleuris : depuis plus de 20 ans, la Ville incite ses habitants à fleurir leur habitat par le biais d’un concours. Celui-ci regroupe près de 70 participants chaque année et depuis 4 ans, chaque inscription est récompensée par la distribution d’un lot de plantes annuelles aux serres municipales.

Animations grand public

  • dans le parc du Lion, 20 panneaux présentent les différents types d’arbres de cet espace naturel. 4 panneaux présentent les espèces ornithologiques fréquentant le parc.
  • journée portes ouvertes des serres municipales lors des journées du patrimoine.
  • des visites thématiques et saisonnières du parc du Lion, par l’Office de tourisme, en association avec le service des espaces verts, sont organisées plusieurs fois par an (bourgeons, écorces, floraisons, etc.).
  • une échantillothèque des arbres de la commune est en phase de constitution avec la conservation d’un morceau de chaque arbre sur lequel les élagueurs interviennent.

Animation scolaires et loisirs

La notion d’environnement et la connaissance des enjeux correspondants passent par des démarches pédagogiques appropriées :

  • visites des serres municipales initiant les enfants du CP au CM2 à des notions concrètes de botanique
  • accompagnement de projets pédagogiques en milieu scolaire
  • cours de confections florales à thème (Pâques, Noël, Halloween) destinés aux enfants pendant les congés scolaires en partenariat avec l’Office de tourisme

Le parc du Lion

A cet endroit se trouvaient auparavant des prairies, un bois, une ferme, des champs, une friche industrielle…

Le parc urbain de détente de Wattrelos, dit parc du Lion, a mis... 27 années (!) à se dessiner, de la première tranche de travaux lancée en 1976 à la sixième et dernière en 2003, mais il offre désormais un superbe cadre verdoyant pour la promenade et les loisirs, un site de qualité reconnu et classé Espace vert métropolitain.

Situé en plein centre-ville (un cas unique dans la métropole), il est le poumon vert de Wattrelos. Les chiffres sont d'ailleurs éloquents.

La superficie totale est de 43 hectares, dont :

  • pelouses : 18,7 ha
  • étangs : 5,8 ha
  • arbustes : 9 ha
  • bâtiments, parkings, chemins : 9,3 ha
  • jeux : 0,2 ha
  • 2 500 arbres plantés, surtout des essences forestières

50 000 arbustes et couvre-sols agrémentent ce parc ; les massifs fleuris nécessitent 7 500 plantes annuelles.

Les équipes de jardiniers municipaux interviennent chaque année :

  • 100 heures pour la plantation des massifs fleuris
  • 8 500 heures pour la tonte, l'élagage, la taille, le ramassage des feuilles, l'arrosage

Au bonheur des familles

Conçu pour les balades et les sorties familiales, le parc du Lion offre :

  • un environnement généreusement fleuri et boisé
  • des portiques filtrants empêchant l’intrusion de vélos ou de scooters
  • plusieurs circuits de promenade et de nombreux bancs
  • des tables et des bancs pour pique-niquer + deux préaux couverts réservés au même usage
  • des damiers fixes pour les joueurs d’échecs et de dames
  • plusieurs assis-debout permettant de se reposer en s’adossant plutôt qu’en s’asseyant
  • un mini-chalet à la belle saison (glaces, friandises, boissons)
  • une authentique ferme pédagogique hébergeant de nombreux animaux (voir rubrique suivante du site)
  • un grand étang de pêche au blanc (voir rubrique suivante du site)
  • deux aires de jeux pour enfants (1-8 ans et + de 8 ans) équipées d'un revêtement amortissant
  • une immense pleine engazonnée pour tous les jeux de ballon
  • un mini-golf
  • un parcours d’orientation
  • de petits panneaux permettant d’identifier les arbres (mélèzes, bouleaux, chênes...) et les oiseaux (girouette, mésanges charbonnières, mouettes...) présents
  • un intérêt botanique révélé régulièrement par l’Office de tourisme de Wattrelos à l’occasion de visites guidées thématiques (03 20 75 85 86), en lien avec le service municipal des espaces verts : Petite leçon de botanique, Ouvrons les yeux et regardons nos plantes sauvages, Quand la nature se met à nu.

Au paradis des sportifs

Les amateurs de course à pied trouvent au parc du Lion un terrain d'expression très intéressant car les différents cheminements possibles offrent plusieurs kilomètres de parcours. Surtout, la boucle intérieure qui circonscrit la grande plaine mesure très exactement 1 kilomètre et est jalonnée tous les 100 mètres par des bornes jaunes en bordure de pelouse : pratique pour l'entraînement fractionné !

Depuis 2010, un parcours de santé le long de cette boucle d'1 km propose 7 modules en plastique recyclé disposés tous les 140 mètres pour muscler toutes les parties du corps.

Le skate parc (côté Saint-Liévin) a quant à lui été refait complètement en 2008 : un site de 900m2 en aluminium nécessitant peu d’entretien, pas de traitement de protection et recyclable. Les tubes composant la structure sont remplis de sable et la bande de roulement est épaisse (8 mm), ce qui contribue à la réduction du bruit. L'équipement permet aux débutants et aux initiés une pratique de type loisir, ouverte à tous et pas seulement réservée aux experts, dès l'âge de 8 ans avec casques, coudières et genouillères.

Mais le parc du Lion, ce sont aussi :

  • des pas de tir à l’arc à la perche sécurisés
  • une salle de jeux de tradition abritant deux pistes de jeu de bourles et une salle de tir à l’arc sur cible à l’étage
  • 8 pas de tir à l’arc sur cible extérieurs de 15 et 30 mètres
  • une piste de bicross

Evénements

Le 14 juillet, animations de la fête nationale (chanteurs sur podium, jeux gonflables, animations associatives, manèges enfantins...).

Le troisième week-end de septembre, Journées du Patrimoine à la Maison des jeux de tradition et à la ferme pédagogique.

Visites commentées et régulières assurées par l'Office de tourisme (03 20 75 85 86).

Des animations nature (fête de la nature, fête de l'arbre).

Comment s'y rendre ?

En venant de Lille ou de Roubaix, suivre Wattrelos-centre : le parc du Lion est indiqué. Transports en commun : depuis Lille > métro jusqu’à Roubaix Eurotéléport, puis bus (ligne 24) > arrêts parc du Lion ou Wattrelos-centre.

Le parc du Lion dispose de 12 entrées et de 9 parkings de proximité : Basanos, Gustave-Delory, Louis-Dornier, G. Philippot, 4, rue Jean-Castel (2 pour les parcs, 2 pour les étangs), Broche de Fer. L'entrée rue Jean-Castel est adaptée au handicap.

Il est ouvert du lever au coucher du soleil, mais pas avant 8 h ni après 21 h (entrée gratuite).

Comme tout endroit public, gratuit, ouvert à tous, un certain nombre de règles de bienséance et de savoir-vivre sont à respecter. Elles ont été consignées dans un arrêté du maire réglementant l'accès et l'utilisation de ce parc urbain de détente :

  • les chiens doivent être tenus en laisse
  • la baignade dans les plans d'eau est interdite en été... tout comme le patinage en hiver
  • les véhicules à moteur sont interdits
  • les cyclistes doivent mettre pied à terre
  • les appareils sonores et bruyants (radio...) sont interdits
  • les campeurs sont interdits
  • bien entendu, il est également interdit d'allumer un feu, de grimper aux arbres... et de jeter par terre papiers et détritus divers !

Le parc de Beaulieu

Espace vert de 6 hectares tout en longueur implanté entre l'Antenne Sud, les rues de Beaulieu et Louis-Armand, le parc de Beaulieu – appelé également plaine de Beaulieu – a été inauguré en juin 1999.

C'est avant tout un espace de promenade constitué d'arbres (notamment un vieux prunier pour lequel le cheminement piétonnier a été légèrement dévié et un magnifique saule pleureur) et de grandes pelouses.

On y trouve un Agorespace à ossature bois permettant aux sportifs de pratiquer le foot ou le basket dans un espace aéré mais clos, des tables fixes de tennis de table et des jeux à ressort pour les plus jeunes, mais aussi des tables de pique-nique permettant de profiter des beaux jours en famille ou entre amis.

Le parc des Villas

C'est le plus petit parc de la ville (2 hectares) qu'abritent les constructions de la rue des Villas, le square Duffy et la rue Nungesser et Coli, à la limite de Tourcoing.

Espace vert libre d'équipements publics, servant de promenade ou d'aire de jeux d'extérieur, il est prisé des familles et des enfants. Lui aussi est équipé de tables fixes de tennis de table et de jeux à ressort pour les plus jeunes

L'esplanade de Beaulieu

En plein coeur de quartier : jeux pour enfants, aire animation, tables de ping pong, pistes de pétanque.

Les étangs de pêche

L'étang de pêche au blanc André-Verbrugghe

Venus de toute la métropole, ils sont près d'un millier d'adhérents à émarger à l'association pour la gestion du plan d'eau du parc du Lion.

En clair : les pêcheurs forment la plus grosse association de Wattrelos !

Il faut dire que cet étang de pêche au blanc André-Verbrugghe (du nom de l'ancien président de l'association et pêcheur émérite, hélas décédé) propose un cadre idéal, généreusement boisé, entouré d'un circuit de promenade ou de course ombragé, et un étang suffisamment vaste (4 hectares) pour ne pas s'emmêler les lignes. Carpes, gardons, tanches, brèmes foisonnent dans cet étang.

Ouverture :
- de 8 h à 17 h du 1er au 31 mars
- de 8 h à 20 h du 1er avril au 30 septembre
- de 8 h à 17 h du 1er octobre au 30 novembre

Pour y pêcher, il faut être titulaire d'un permis annuel (30 euros) ou d'un ticket journalier (5 euros) à acheter au magasin A la bonne pêche, 231 rue Faidherbe à Wattrelos (03 20 02 85 33). Tout pêcheur ne disposant pas de ticket ne pourra s'installer.

L'étang familial

Il correspond à la sixième et dernière tranche du parc du Lion conçue au début des années 2000.

Les étangs sont également exploités par l'association des pêcheurs en saison estivale et sont privilégiés pour le ré-empoissonnement. L'un d'entre eux est un carpodrome apprécié des amateurs de pêche (il faut être titulaire d'un ticket journalier à 5 euros - voir ci-dessus).

C'est un superbe espace de promenade, à l'aménagement paysager soigné ourlant trois bassins avec pontons, desservis par d'agréables cheminements piétonniers en béton désactivé.

Le lieu communique avec le parc du Lion et est ouvert de 8 h à 19 h du 1er avril au 30 septembre, de 8 h à 18 h du 1er au 31 octobre et de 8 h à 17 h du 1er novembre au 31 mars.

Journée à truites tous les derniers samedis du mois, de mars à octobre. Renseignements et réservations : magasin A la bonne pêche, 231 rue Faidherbe, 03 20 02 85 33.

Association pour la Gestion du plan d'eau : Sébastien Soete, 06 71 95 56 33

La ferme pédagogique

Située à l'une des entrées du parc (rue Jean-Castel), la ferme pédagogique municipale accueille les enfants ainsi que tous les nostalgiques de la vie à la campagne dans une authentique ferme wattrelosienne.

Tout au long de l'année, petits et grands se pressent devant les étables couveuses, écuries, enclos qui abritent lamas, poneys, ânes, chevaux, vaches, chèvres, lapins, paons, et bien d'autres… tandis que oies et canards glissent majestueusement sur la mare.

Ouverture : mardi, mercredi, jeudi, vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30, le samedi de 8 h à 12 h, ainsi que le dimanche en fonction de la saison et de la météo.

Visites guidées sur rendez-vous pour les scolaires, les centres aérés…

Contact : 03 20 98 78 04.

Le développement durable

La Ville de Wattrelos et ses partenaires (MEL , Transpole...) mettent en oeuvre une politique de développement durable aux applications nombreuses et diversifiées : équipements publics, bâtiments à vocation économique, requalification de friches industrielles.

En voici quelques exemples :

L'espace Maurice-Titran

Ce pôle de services à l'enfance et à la famille (centre social, crèche, halte-garderie, bibliothèque...), construit dans le cadre de la rénovation du quartier de Beaulieu, est sur ce plan exemplaire :

  • exposition des bâtiments permettant une diminution du coût de chauffage ;
  • vitrage performant à isolation renforcée ;
  • toitures végétalisées ;
  • récupération d'eau de pluie pour l'arrosage ;
  • dispositifs hydroéconomes pour la consommation d'eau : réducteur de pression, limitation de débits ;
  • séparation des locaux bruyants et calmes par des espaces tampons ou des parois plus lourdes.

La crèche du Sapin Vert

La reconstruction de la crèche du quartier, incendiée par des mains criminelles en 2007, a permis d’améliorer sa performance environnementale.

Le bâtiment est plus lumineux, donc moins gourmand en chauffage lorsque le soleil donne, mieux isolé grâce à un vitrage haute performance, l’emploi de matériaux comme l’ossature bois, et une toiture limitant les déperditions de chaleur.

La Cité des Sports

Dans le quartier du Crétinier, attenante au terrain de foot et de baseball Amédée-Prouvost, la Cité des Sports comprend un stade et un équipement couvert destiné aux sports de combat, de la boxe française à l'escrime en passant par les arts martiaux.

Outre la qualité de ses installations, la Cité des Sports se distingue aussi par un système de récupération des eaux de pluie alimentant un système d'arrosage automatique moderne. Il fonctionne sous la surveillance de détecteurs d'humidité implantés dans le sol pour déterminer s'il est nécessaire d'arroser ou pas.

Le dépôt de bus Transpole : une PME environnementale

Ouvert en septembre 2008, le dépôt de bus de la Carluyère (société Transpole) est en phase avec les objectifs de développement durable et de protection de l'environnement qui marquent le début de ce siècle.

Le bâtiment qui abrite le service administratif et l'atelier de maintenance est équipé sur son toit de panneaux solaires qui fournissent l'eau chaude sanitaire. De larges baies vitrées limitent autant que possible le recours à l'éclairage artificiel notamment dès les beaux jours. "Rien à voir avec l'ancien dépôt rue de l'Union à Tourcoing où on travaillait toujours dans la pénombre" précise un ancien employé.

Le bâtiment a été certifié haute qualité environnementale également grâce à son système de recyclage de l'eau de pluie qui est utilisée pour le lavage des bus. Cette eau de lavage est elle-même pour partie récupérée, ce qui fait que pour laver un bus, on ne dépense pas plus de 20 litres : l'équivalent d'une douche !

Enfin, depuis 2012, un seul carburant est utilisé par les bus : le gaz naturel, nettement moins polluant que le gazole.

Un village d'entreprises HQE

Wattrelos accueille depuis l'automne 2010, dans le parc d'activités du Beck, un village d'entreprises (destiné aux PME à la recherche de locaux) constitué de quatre bâtiments de 1 200 à 1 500 m2 (divisibles à partir de 460 m2) à haute qualité environnementale : puits canadiens (utilisation de la chaleur du sol), panneaux photovoltaïques, plafonds rayonnants, panneaux de bois... figurent parmi les choix de conception de la SEM Ville Renouvelée, porteuse du projet.

En fonction des bâtiments, le niveau d'équipements à visée HQE va croissant afin de mesurer concrètement les effets obtenus et bâtir une culture partagée d'optimisation des performances avec les entreprises installées.

Kuhlmann : de la friche industrielle à l'espace naturel

Qui pouvait croire il y a encore quelques années que la friche de l'usine chimique Pechiney Ugine Kuhlmann (qui, jusqu'en 1984, y produisait des acides phosphoriques, des engrais phosphatés et du chrome), l'un des sites les plus pollués d'Europe, allait devenir un espace naturel ? Le pari est pourtant gagné ! C'est l'aboutissement d'un chantier démarré en 2005, et pour y parvenir, l'Europe, l'Etat, Métropole européenne de Lille, l'Agence de l'Eau, les sociétés Ekinox et Rhodia ont investi 13 millions d'euros. Les travaux de dépollution ont consisté dans :

  • la suppression des anciens égouts qui propageaient la pollution ;
  • l'installation d'un réseau de palplanches pour détourner les eaux de la nappe phréatique susceptible de remonter ;
  • le remodelage du grand terril en y creusant des cuvettes pour entreposer les sédiments non pollués du canal ;
  • la pose de 5 couches de terre superposées sur tout le site : couche d'argile pour éviter les infiltrations, couche de matériaux grossiers, couche de modelage pour dessiner le relief, nouvelle couche d'argile, pour retenir les eaux de pluie en surface, enfin, couche de terre végétale pour les plantations ;
  • le traitement de la pollution dans les deux terrils de chrome : on y a injecté, dans des cheminées spécialement creusées dans ce but, de la mélasse (du sucre !) pour transformer le chrome 6 en chrome 3, quasiment inoffensif et surtout peu mobile, de façon à l'emprisonner définitivement dans les terrils sans risque pour l'environnement. Il est impossible d'extraire ce chrome ; la solution choisie a donc été de le paralyser ;
  • la végétalisation de l'ensemble du site.

Ont été plantés 68 450 végétaux dont 18 000 plantes aquatiques, 450 arbres, 50 000 jeunes plants d'arbres et d'arbustes. Des plantes à grandes racines comme les joncs ou les massettes jouent le rôle de matière organique. Quant aux nombreuses légumineuses comme le lotier ou le mélilot, en fixant l'azote, elles modifient la composition du sol et attirent abeilles et papillons. Deux zones ont été délimitées, l'une sèche, l'autre humide composée de mares où les amphibiens (crapaud, grenouille,...) viennent pondre leurs oeufs. Libellules, abeilles, papillons, ainsi que des oiseaux tels que le petit gravelot, le bruant des roseaux, le vanneau huppé, donnent toute leur place à la biodiversité déjà favorisée par les bouleaux, les aulnes, les fusains et les saules.

Depuis 2011, le site est ouvert au public et accueille une biodiversité étonnante que les guides de l'espace naturel métropolitain font régulièrement découvrir au public lors de visites thématiques.

Le recyclage des déchets verts

Depuis 2010, la Ville de Wattrelos et Esterra organisent

de mai à septembre la récupération des déchets verts des particuliers (herbe, branchages, feuilles...) avec des bennes installées à trois endroits différents du territoire communal (rue de Leers, Savary et Chopin).

Chaque années, plusieurs dizaines de tonnes sont ainsi collectées. Outre son aspect pratique pour les habitants de la commune, cette initiative s'inscrit dans une perspective de développement durable.

En effet, les déchets en question sont ensuite transformés en biogaz et en compost au centre de valorisation organique de Sequedin.

Pour sa part, le service espaces verts de la Ville découpe en copeaux les déchets provenant de l'élagage des arbres avant de les répandre sur les massifs fleuris pour éliminer les mauvaises herbes. Cela pour réduire l'utilisation de désherbants.

Broyage contre mauvaises herbes

La Ville a recours à l'utilisation des résidus du broyage des branches à la place des produits phyto-sanitaires pour éliminer les mauvaises herbes.

Elle a aussi investi dans une machine spécialement adaptée au désherbage des revêtements imperméables, donc impossibles à traiter chimiquement (bordures, trottoirs, caniveaux...) : un porte-outil adaptable qui peut éliminer les végétaux grâce à deux puissantes brosses, débroussailler, broyer les herbes hautes et désherber le schiste. Cela correspond à la fois à la volonté politique de s'inscrire dans une démarche de développement durable, moins polluante, et à la nouvelle réglementation visant à limiter les solutions chimiques (même s'il est impossible de s'en passer complètement).

Une équipe de 4 agents a donc été créée spécialement pour lutter progressivement contre les herbes folles dans tous les quartiers de Wattrelos ; elle espère la coopération des Wattrelosiens invités à entretenir leurs jardinets et les abords de leur habitation, la loi précisant même que chacun est responsable de son bout de trottoir, ce qui signifie qu'il convient de le déneiger l'hiver... et de le désherber l'été !

Du biogaz à partir des restes de la cantine

La Ville a pris l'habitude de récupérer les déchets alimentaires de la cuisine centrale et des écoles de Wattrelos pour les transférer au centre de valorisation organique de Sequedin afin d'y produire du compost et du biogaz.

Un éclairage public plus économe

C'est un autre objectif de la Ville de Wattrelos : à Beaulieu, dans le cadre de la rénovation du quartier, les lampadaires sont équipés de LEDs qui, pour une puissance de 70 watts, offrent le même niveau d'éclairage qu'un ancien foyer lumineux de 100 watts.

Toujours dans le même quartier, la Ville a installé des variateurs de tension permettant de réduire la consommation à certaines heures de la nuit.

En règle générale, la Ville investit chaque année pour renouveler son matériel d'éclairage en ayant à l'esprit le souci du développement durable qui va de pair avec les économies réalisées : quasiment tous les nouveaux cordons des illuminations de fin d'année sont équipés de LEDs, éclairage plus résistant dans le temps et qui se contente d'une très faible consommation (70 watts par motif en moyenne, l'équivalent d'une ampoule ancienne génération !).

Achat de véhicules électriques

La Ville est engagée dans un projet d'acquisition de véhicules électriques, donc non polluants. Deux voitures sans permis à vitesse limitée sont en service pour des tâches de nettoiement et de ramassage, notamment au parc du Lion.

La cartographie du bruit

Pour toute information sur le bruit et sa réglementation, merci de bien vouloir cliquer sur le lien que vous trouverez ci-après :

http://www.lillemetropole.fr/home/communaute-urbaine/competences/espace-public-voirie/informations-sur-le-bruit.html

Pour plus de précisions concernant la ville de Wattrelos, vous pourrez alors cliquez dans le cadre : + Accédez au portail cartographique qui se trouve à droite dans la page d'accueil.

Taxe locale sur les enseignes et publicités extérieures (TLPE)

La taxe locale sur les enseignes et publicités extérieures (TLPE) est un impôt instauré de façon facultative par la commune ou l'établissement public de coopération intercommunal (EPCI), sur le territoire desquels sont situés les dispositifs publicitaires. Son montant varie selon les caractéristiques des supports publicitaires et la taille de la collectivité.

Pour connaître les modalités de déclaration ainsi que les tarifs 2015 en vigueur sur la commune, cliquer ici.

Propreté de la ville

Collecte des poubelles

Voir les dates de collecte des poubelles

Collecte des encombrants

La collecte bimestrielle des encombrants est supprimée depuis le 1er janvier 2016, comme dans toutes les autres communes de la Métropole européenne de Lille.

Trois solutions s'offrent désormais à vous :

Solution numéro 1 : se rendre en déchèterie (Roubaix ou Tourcoing)

  • C’est gratuit aussi ? Oui. Vous devez demander une carte d’accès (gratuite) aux déchèteries métropolitaines. Formulaire à télécharger via le cadre bleu ci-contre.
  • C’est où ? La déchèterie de Roubaix se situe rue de Leers (Sartel) ; celle de Tourcoing (Marlière) rue Armand Carrel.
  • C’est ouvert quand ? Le lundi de 10 h 30 à 18 h, du mardi au samedi de 7 h 30 à 18 h, le dimanche de 8 h à 13 h. Fermeture le 1er janvier, le 1er mai, le 11 novembre et le 25 décembre.

Solution numéro 2 : se rendre à la déchèterie mobile de Wattrelos

  • Pourquoi ? Parce que les déchèteries de Roubaix et de Tourcoing sont parfois saturées. En partenariat avec la Ville, la MEL a donc ouvert en 2015 une déchèterie dite mobile à Wattrelos ; elle fonctionne 9 mois sur 12 (réouverture au 1er mars 2016).
  • Une déchèterie mobile, c’est une déchèterie qui bouge ? Non, c'est une déchèterie annexe. Elle répond aux besoins particuliers d’une commune, ses horaires sont restreints. Pour y accéder, vous devez présenter votre pass déchèterie (voir solution numéro 1).
  • C’est où, c’est quand ? Située boulevard Mendès-France (entre la rue Mériaux et la rue du Beck), elle est ouverte deux jours par semaine :
    le lundi de 10 h à 16 h
  • le samedi de 10 h à 16 h.

Solution numéro 3 : prendre rendez-vous pour une collecte à domicile (0 800 203 775, appel gratuit)

  • Avec qui ? Avec Esterra, chargé de gérer la collecte des encombrants pour le compte de la Métropole européenne de Lille.
  • Pourquoi prendre rendez-vous ? Parce que vous n'avez pas de voiture. Ou qu'elle est trop petite. Ou que l’objet encombrant est trop lourd.
  • Comment ? Appeler le 0 800 203 775 (numéro vert = appel gratuit) du lundi au vendredi de 8 h à 17 h. Ou se connecter : www.encombrantssurrendez-vous.com (service réservé aux particuliers).
  • Et après ? Vous obtenez un rendez-vous dans un délai de trois semaines (maximum). Les créneaux : du lundi au samedi de 7 h à 8 h, de 8 h à 12 h, de 12 h à 14 h, de 14 h à 18 h ou de 18 h à 20 h (il faut obligatoirement être présent au passage de l’équipe d’Esterra pour éviter que des dépôts sauvages se créent).
  • C’est toujours gratuit ? Oui.
  • Pour quels objets ? Le mobilier, les gros objets (canapés, lits, armoires…), les gros équipements électriques et électroniques (machines à laver, télés, réfrigérateurs…), les déchets de bricolage (fenêtres, portes, revêtements…), les branches (en fagots).
  • Et si vous habitez un immeuble (à partir de 50 logements) ? Un local spécifique doit être réservé pour y entreposer ses encombrants. Esterra les collecte tous les mois.
  • Pourquoi n’y a-t-il plus de collecte des encombrants dans la métropole ?
    parce que les tas de déchets qui encombrent les trottoirs, c'est sale, moche, indignes de notre époque
  • parce que ça incite à déposer n’importe quoi (des sacs poubelle, de la peinture…) n’importe où (surtout dans les endroits peu passants)
  • parce que les équipes d’Esterra peuvent organiser leurs tournées selon le type d’objets collectés. Cela permet de ne pas mélanger n’importe quoi dans le camion, et donc de pouvoir recycler ces objets collectés (avant, ils étaient broyés).

Collecte des déchets verts

D'avril à novembre, chaque samedi après-midi (14 h-18 h), trois bennes vous sont proposées (partenariat Ville-MEL) pour y déposer vos déchets de tontes (herbe) et de tailles (branches, feuilles). Il s'agit d'un service gratuit qui évite le déplacement en déchèterie. Lieux de collecte:

- parking de la rue de Boulogne au Touquet Saint Gérard

- parking de la rue Savary

- parking de la Maison pour tous de la Mousserie, rue Chopin

Collecte des déchets ménagers spéciaux

Esterra vous propose de vous débarrasser de vos déchets ménagers dits spéciaux (non admis dans les poubelles) : une camionnette vient les collecter régulièrement dans votre quartier si vous ne pouvez pas les déposer en déchèterie.

Ces produits sont dangereux pour la santé et l'environnement : facilement inflammables, aérosols, peinture, colles, vernis, solvants, acides (anticalcaires, déboucheurs, soude...), eau de javel, ammoniaque, produits de bricolage (dégrippants, décapants), produits de jardinage (engrais, pesticides…), huiles (friture, moteurs…), thermomètres au mercure.

En 2016, la camionnette stationnera les lundis 25 janvier, 22 février, 28 mars, 25 avril, 23 mai, 27 juin, 25 juillet, 22 août, 26 septembre, 24 octobre, 28 novembre et 26 décembre :

- place de la République (Laboureur) de 12 h à 13 h

- rue Vallon (Saint Liévin) de 10 h 30 à 11 h 30

Elle sera également présente place de l'Humanité (Crétinier) les lundis 18 janvier, 15 février, 21 mars, 18 avril, 16 mai, 20 juin, 18 juillet, 15 août, 19 septembre, 17 octobre, 21 novembre, 19 décembre de 14 h à 15 h.

Important : les produits doivent être présentés dans leur emballage d'origine et présenter un volume inférieur à 10 litres.

Rens : 0811 44 50 99 (prix d'un appel local).